Maison

Quel prêt choisir pour financer ses travaux ?

Construire une maison neuve ou rénover un bâtiment ancien requiert un budget assez élevé. Pour financer vos travaux, demander un crédit auprès d’une banque représente l’une des meilleures options. Que ce soit pour quelques rafraîchissements dans votre logement ou pour de gros travaux, comme l’extension d’un bâtiment, nombreuses sont les formes de prêts travaux qui existent. En voici quelques-unes.

Le crédit immobilier : idéal pour réaliser les gros travaux

Le crédit ou le prêt immobilier est une somme octroyée par une banque ou un organisme financier afin de financer un projet d’acquisition d’un logement ancien ou neuf. Il s’agit d’un emprunt visant à financer une partie ou la totalité de l’achat d’un bien immeuble (maison, appartement ou terrain) ou des frais liés à la construction ou aux travaux de rénovation du bien à acquérir. Le prêt immobilier est conclu avec un taux d’intérêt fixé par l’organisme prêteur. Tout emprunt consenti par un prêteur et garanti par une sureté notamment une hypothèque est soumis aux règles de prêts immobiliers. De ce fait, la demande de prêt doit contenir le prix d’achat du bien. Si l’acquéreur prévoit de faire des travaux, il est possible d’y inclure les budgets liés à ces éventuels travaux, mais l’emprunteur doit justifier le montant de ces travaux à l’organisme prêteur. En d’autres termes, pour que la demande de crédit immobilier, couplée à un prêt travaux soient accordés, la présentation d’un devis provenant du professionnel qui sera en charge de la réalisation des travaux est indispensable. Afin de débiter le montant de ce prêt, les pièces justificatives de dépenses notamment les factures doivent être présentées à l’organisme prêteur.

Le prêt à taux zéro : pour les primo-accédants

Il est également possible de profiter d’un prêt à taux zéro (PTZ) lors de l’acquisition d’un bien ancien où des travaux sont nécessaires. Ce type de prêt est surtout dédié aux acquéreurs de leur premier bien immobilier et souhaitant acheter un bâtiment ancien pour ensuite le rénover. Cependant, pour bénéficier d’un PTZ, des conditions sont à respecter. L’emprunteur doit faire de la maison acquise sa résidence principale. Mais également, ses revenus annuels ne doivent pas dépasser un certain montant fixé par la loi. Le coût de la réalisation des travaux doit aussi représenter au minimum 25 % du budget total de l’opération qui inclut le prix de l’acquisition du bien (notamment les frais du notaire). De ce fait, il est impératif d’apporter une preuve de l’ampleur des travaux auprès de l’établissement prêteur. Elle est à inclure dans la demande de prêt. Pour ce faire, il est conseillé de demander des devis à des artisans différents avant l’achat du bien en question.

Le prêt instant : idéal pour réaliser de petits travaux

Souvent, la demande d’un crédit auprès d’un établissement bancaire ou d’autres institutions financières prend beaucoup de temps. Ceci, parce que de nombreuses étapes et procédures sont à suivre et à respecter. Heureusement, vous avez l’option du prêt instant qui permet de couvrir les dépenses urgentes ou conclure instantanément un achat, ou encore régler le paiement d’une facture. Comme l’indique son nom, ce type de crédit n’implique qu’une petite somme. Dans certaines banques, son montant varie de 100 à 1 000 euros. Pour obtenir un prêt instant, il y a quelques conditions à respecter. Sur ce point, vous trouverez plus d’informations sur argentdirect.com. Le principal avantage de ce type de prêt c’est qu’il peut être viré sur votre compte. Donc, disponible après quelques heures ou même quelques minutes. Le montant accordé est débloqué après la signature de la convention d’emprunt. Ce type de prêt est intéressant si vous avez de petits travaux à faire rapidement dans votre domicile, comme la réparation de votre plomberie ou de votre toiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *